أخبار ذات صلة
Easter Greetings from the AMC!

Easter Greetings from the AMC!

It has been a challenging year for many migrants in Lebanon. Our community members have weathered rising rents and scarcer work, fears of expanding conflict, travel restrictions, and a whole host of daily difficulties. And yet, Easter joy abounds! The joy of the resurrection was made obvious this last week here in the AMC. Our whole community gathered for the Paschal Triduum to walk with Christ through his death and resurrection.

قراءة المزيد
Tertianship is what tertians give to each other

Tertianship is what tertians give to each other

The third batch of tertians in Bikfaya have just graduated their school of the heart. Theirs has been a very particular class. It is true of every class, and of each tertian. But armed conflicts leading to displacements and disruptions are not a common tertianship experiment. I am so grateful that all participants kept safe and well, and even drew no little spiritual profit from the difficult situation in which they found themselves.

قراءة المزيد
D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

Qu’est-ce que vous faites à Ankara? Telle est souvent une des premières questions que j’entends lorsque je voyage. Chacun de nous quatre avons bien sûr nos activités habituelles: Michael écrit pour diverses publications (maintenant sur “l’appel universel à la sainteté”); Changmo étudie le turc, commence à s’engager avec les jeunes à la paroisse et s’acclimate peu à peu à la Turquie; Alexis, responsable de cette paroisse turcophone et de la formation de ses catéchumènes, est également impliqué dans des médias et la gestion pratique de la résidence; quant à moi, supérieur de celle-ci, je travaille dans la formation et l’accompagnement au service de l’Église de Turquie, et ai quelques engagements en dehors du pays pour le dialogue interreligieux, à divers titres.

قراءة المزيد

Ma vie à Rome se résume en trois actes : prier, étudier et vivre en communauté. Le chemin de Rome me paraît comme un pèlerinage du corps et du cœur. Quand tu arrives à Rome, si je peux te donner un conseil, je te demande de ne pas faire de programme. Il s’agit simplement de marcher dans la rue et de visiter les églises que tu rencontres. Chaque église raconte une histoire : l’histoire d’un saint, l’histoire d’une congrégation religieuse ou l’histoire d’une époque du christianisme. Les églises prennent l’initiative, en parlant à nos propres sens. Grâce aux couleurs, à la musique, à l’ambiance spirituelle, les sens du corps sont tous touchés au fond par ces visites. Le pèlerinage du cœur se procède d’une rencontre de ce Dieu qui nous attend dans cet espace spirituel mystique. À travers les sens, comme nous avons appris du Saint-Ignace, Dieu parle à notre esprit.

Le deuxième acte est ma mission principale à Rome, à savoir : étudier. Si je pouvais récapituler mes études jusqu’à ce moment, je dirais que je fais une relecture critique de controverses christologiques initiées à l’aube de Nicée. Je me trouve au milieu d’un multivers théologique, entre l’Empire byzantin et l’Empire sassanide, ainsi qu’entre les diverses Églises orientales : l’Église copte, les Églises syriaques et l’Église byzantine. C’est un multivers théologique où le Christ occupe le point central et culminant de tous les dialogues et de toutes les controverses. Ce multivers me permet de connaître l’Église dans sa majesté et ses faiblesses.

Le but de cette relecture vise à m’orienter à comprendre comment ces controverses ont été développées avec le temps. Dans ce multivers théologique, je ne me trouve pas devant des superhéros qui sont irréprochables avec des enseignements impeccables. De plus, il ne s’agit pas d’histoires claires où l’on peut distinguer facilement les bons et des méchants. L’histoire de l’Église ne nous parle pas de « supermen », mais de vrais êtres humains qui ont aimé l’Église jusqu’au bout. Pourtant, à cause de leurs limites, ils ont aussi blessé le corps du Christ. Il ne faut jamais ni surévaluer l’un ni sous-estimer l’autre.

Le dernier aspect s’oriente vers la vie communautaire. Ici, à Saint-Bellarmin, je vis parmi 72 jésuites de 34 pays. Je voudrais souligner la qualité du silence qui nous enveloppe et qui nous aide tous à prier, à étudier et à vivre ensemble. Ce silence est accompagné par une attitude d’écoute et d’encouragement mutuel. Nous avons des jésuites qui servent la Compagnie dans plusieurs domaines : la psychologie, la théologie, l’histoire et le droit canon. Je me trouve ainsi dans une communauté où la parole partagée semble toujours constructive. Saint Ignace nous regarde d’en haut en anticipant le futur de la Compagnie. Il rend grâce à Dieu pour l’amour que les frères portent à l’Église et à son peuple.

L’ultimo paragrafo è dedicato al padre Samir Khalil. È una pietra angolare del patrimonio arabo-cristiano, la cui metodologia, personalità e opere sono studiate e apprezzate da professori, studiosi e scienziati di tutto il mondo, sia cattolici che ortodossi. Grazie mille, caro padre.

 
Pr. Youssef Abdelnour, sj

أخبار ذات صلة

Easter Greetings from the AMC!

Easter Greetings from the AMC!

It has been a challenging year for many migrants in Lebanon. Our community members have weathered rising rents and scarcer work, fears of expanding conflict, travel restrictions, and a whole host of daily difficulties. And yet, Easter joy abounds! The joy of the resurrection was made obvious this last week here in the AMC. Our whole community gathered for the Paschal Triduum to walk with Christ through his death and resurrection.

قراءة المزيد
Tertianship is what tertians give to each other

Tertianship is what tertians give to each other

The third batch of tertians in Bikfaya have just graduated their school of the heart. Theirs has been a very particular class. It is true of every class, and of each tertian. But armed conflicts leading to displacements and disruptions are not a common tertianship experiment. I am so grateful that all participants kept safe and well, and even drew no little spiritual profit from the difficult situation in which they found themselves.

قراءة المزيد
D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

Qu’est-ce que vous faites à Ankara? Telle est souvent une des premières questions que j’entends lorsque je voyage. Chacun de nous quatre avons bien sûr nos activités habituelles: Michael écrit pour diverses publications (maintenant sur “l’appel universel à la sainteté”); Changmo étudie le turc, commence à s’engager avec les jeunes à la paroisse et s’acclimate peu à peu à la Turquie; Alexis, responsable de cette paroisse turcophone et de la formation de ses catéchumènes, est également impliqué dans des médias et la gestion pratique de la résidence; quant à moi, supérieur de celle-ci, je travaille dans la formation et l’accompagnement au service de l’Église de Turquie, et ai quelques engagements en dehors du pays pour le dialogue interreligieux, à divers titres.

قراءة المزيد
بفرحٍ وقلوبٍ مضطرمة – الذكرى السنويّة العاشرة لاستشهاد الأب فرانس ڤان دِر لوخت اليسوعيّ

بفرحٍ وقلوبٍ مضطرمة – الذكرى السنويّة العاشرة لاستشهاد الأب فرانس ڤان دِر لوخت اليسوعيّ

في حمص، في المدينة الّتي لم يخذلها ولن يتركها الأب فرانس، اجتمع لفيف من المؤمنين بحضور ممثّلي الكنيسة المحلّيّة بأطيافها كافّة، حبًّا ورغبة في الاحتفال وشكر الله على شهادة هذا الكاهن الهولّنديّ الّذي قدّم لأبناء سوريا الكثير حتّى الموت.

قراءة المزيد
Share This