أخبار ذات صلة
Easter Greetings from the AMC!

Easter Greetings from the AMC!

It has been a challenging year for many migrants in Lebanon. Our community members have weathered rising rents and scarcer work, fears of expanding conflict, travel restrictions, and a whole host of daily difficulties. And yet, Easter joy abounds! The joy of the resurrection was made obvious this last week here in the AMC. Our whole community gathered for the Paschal Triduum to walk with Christ through his death and resurrection.

قراءة المزيد
Tertianship is what tertians give to each other

Tertianship is what tertians give to each other

The third batch of tertians in Bikfaya have just graduated their school of the heart. Theirs has been a very particular class. It is true of every class, and of each tertian. But armed conflicts leading to displacements and disruptions are not a common tertianship experiment. I am so grateful that all participants kept safe and well, and even drew no little spiritual profit from the difficult situation in which they found themselves.

قراءة المزيد
D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

Qu’est-ce que vous faites à Ankara? Telle est souvent une des premières questions que j’entends lorsque je voyage. Chacun de nous quatre avons bien sûr nos activités habituelles: Michael écrit pour diverses publications (maintenant sur “l’appel universel à la sainteté”); Changmo étudie le turc, commence à s’engager avec les jeunes à la paroisse et s’acclimate peu à peu à la Turquie; Alexis, responsable de cette paroisse turcophone et de la formation de ses catéchumènes, est également impliqué dans des médias et la gestion pratique de la résidence; quant à moi, supérieur de celle-ci, je travaille dans la formation et l’accompagnement au service de l’Église de Turquie, et ai quelques engagements en dehors du pays pour le dialogue interreligieux, à divers titres.

قراءة المزيد

C’est en 1945 que mes premières racines ont poussées dans le milieu traditionnel lyonnais. Le terreau était celui de l’Externat Saint Joseph tenu par les Jésuites qui nous ouvraient à la dimension des missions de Chine et d’Afrique. Après deux années de philosophie puis de coopération en Mauritanie j’entrais au noviciat en 1968.

Ma deuxième “transplantation” a commencé en 1972 dans l’univers géographique et culturel du Tchad avec ses moments de terreur et de joies. La famine, la guerre et ses atrocités m’ont marqué : la torture d’un inconnu à laquelle j’ai été forcé d’assister, deux séjours en prison, les cris de prisonniers la nuit, la mort dans mes bras de mon gardien poignardé à l’estomac, un combat violent la nuit contre un voleur armé d’un couteau, ma fuite à cheval la peur au ventre pour quitter le pays sur ordre de l’Evêque… hantent encore mes cauchemars.

Mais la richesse des contes et de la culture dans laquelle ils s’inscrivaient m’avait ouvert l’esprit. Après avoir transcrit, traduit et analysé une centaine de contes arabes chantés et me suis aperçu que leur structure était commune à celle de l’Evangile selon Saint Matthieu. Mes racines se développaient bien dans cette culture, et ont enluminé les années de théologies.

En même temps, l’étude de l’arabe tchadien avec une équipe de six arabophones m’a passionné. En 1994 nous avons réalisé un dictionnaire, une grammaire avec la phonétique et la phonologie, une étude socio-historique et une méthode d’apprentissage de cette langue. Désormais épuisé en librairie le dictionnaire a été copié et diffusé par la S.I.L. (Société Internationale de Linguistique).

Ma troisième transplantation a eu lieu en 1998. Le père Kolvenbach me demandait d’aller à Ankara pour réinstaller la Compagnie, “tuiler avec les Assomptionnistes” qui quittaient le pays et apprendre la langue turque (“Une occasion m’avait-il dit qui ne se renouvellerait pas !”). Deux années furent nécessaires pour réhabiliter un vieux bâtiment en mettant la main à la pâte depuis les fondations à reprendre jusqu’au toit à recouvrir, et pour apprendre la langue à l’université où les élèves et les professeurs m’appelaient “mon oncle !”. Mais ma tâche principale était celle de curé au service de l’attachante communauté arménienne et d’une dizaine de catéchumènes qui avaient choisi la voie de l’Evangile… Pour eux j’ai traduit quelques ouvrages importants en turc.

En 2006, le Curé de Trabzon (Don Santoro) est tué par balles dans son église, le curé de Samsun (Pierre Brunissen) est poignardé et l’Evêque du diocèse Mgr Padovese était égorgé en 2010. Il n’y avait plus personne pour tenir les deux paroisses le long de la Mer Noire. En 2012, laissant Jean Marc Balhan et Alexis doucet à Ankara, J’ai donc été à Trabzon pour remettre en ordre l’immense monastère. L’assemblée chrétienne est alors passée de 8 à 60 personnes. Beaucoup d’amitiés se sont nouées avec les voisins, mais l’hostilité contre l’église s’est manisfestée : le cimetière chrétien rasé au bulldozer, tirs au pistolet à balles réelles dans les portes et les vitres, coktails molotov, jets de pierres). Plusieurs fois j’ai été convoqué au tribunal, obligé de défendre ma cause, tout seul et en langue turque.

En septembre 2018, je suis à l’infirmerie de Beyrouth. Finies, les activités de Curé et de travailleur manuel. Les doigts fonctionnant encore, j’ai tenté de contribuer au dialogue islamo-chrétien (Cf. Résonances coraniques d’un poème thérésien, 2020, éd. du Carmel), et ai terminé un commentaire sur l’évangile. Le récit de Matthieu épouse la structure archétypale du conte, mais son contenu révèle un Dieu qui partage la vie et l’espérance de l’humanité. Les universitaires qui désirent conjuguer foi et raison dans leur démarche personnelle spirituelle et ecclésiale pourront scruter cet évangile à l’aide d’un canevas linguistique cohérent qui est inscrit en eux et qui leur révèlera l’originalité surprenante du message matthéen. 

Avec cela, la plante qui a été déracinée et transplantée quatre fois est maintenant mise au repos. C’est encore dans le terreau biblique qu’elle essaye de développer de nouvelles racines pour ne pas s’étioler.

أخبار ذات صلة
Easter Greetings from the AMC!

Easter Greetings from the AMC!

It has been a challenging year for many migrants in Lebanon. Our community members have weathered rising rents and scarcer work, fears of expanding conflict, travel restrictions, and a whole host of daily difficulties. And yet, Easter joy abounds! The joy of the resurrection was made obvious this last week here in the AMC. Our whole community gathered for the Paschal Triduum to walk with Christ through his death and resurrection.

قراءة المزيد
Tertianship is what tertians give to each other

Tertianship is what tertians give to each other

The third batch of tertians in Bikfaya have just graduated their school of the heart. Theirs has been a very particular class. It is true of every class, and of each tertian. But armed conflicts leading to displacements and disruptions are not a common tertianship experiment. I am so grateful that all participants kept safe and well, and even drew no little spiritual profit from the difficult situation in which they found themselves.

قراءة المزيد
D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

Qu’est-ce que vous faites à Ankara? Telle est souvent une des premières questions que j’entends lorsque je voyage. Chacun de nous quatre avons bien sûr nos activités habituelles: Michael écrit pour diverses publications (maintenant sur “l’appel universel à la sainteté”); Changmo étudie le turc, commence à s’engager avec les jeunes à la paroisse et s’acclimate peu à peu à la Turquie; Alexis, responsable de cette paroisse turcophone et de la formation de ses catéchumènes, est également impliqué dans des médias et la gestion pratique de la résidence; quant à moi, supérieur de celle-ci, je travaille dans la formation et l’accompagnement au service de l’Église de Turquie, et ai quelques engagements en dehors du pays pour le dialogue interreligieux, à divers titres.

قراءة المزيد
بفرحٍ وقلوبٍ مضطرمة – الذكرى السنويّة العاشرة لاستشهاد الأب فرانس ڤان دِر لوخت اليسوعيّ

بفرحٍ وقلوبٍ مضطرمة – الذكرى السنويّة العاشرة لاستشهاد الأب فرانس ڤان دِر لوخت اليسوعيّ

في حمص، في المدينة الّتي لم يخذلها ولن يتركها الأب فرانس، اجتمع لفيف من المؤمنين بحضور ممثّلي الكنيسة المحلّيّة بأطيافها كافّة، حبًّا ورغبة في الاحتفال وشكر الله على شهادة هذا الكاهن الهولّنديّ الّذي قدّم لأبناء سوريا الكثير حتّى الموت.

قراءة المزيد
Share This