أخبار ذات صلة
إيمان ونور – والآرش في مصر

إيمان ونور – والآرش في مصر

بدأت حركة إيمان ونور في مصر في القاهرة مع الحج الذي كان في لورد – فرنسا سنة 1981، ثم في الاسكندرية 1984. وبدأت انا الأب عادل زكا في جزويت المنيا اول جماعة إيمان في الصعيد بعد خبرة خمسة سنوات في لبنان في سنة 1987م وانطلقت من هنا كل جماعات مصر.

قراءة المزيد
Quelques nouvelles de Malte

Quelques nouvelles de Malte

Au bout de quelques années hors de la Province, je crois qu’il est temps de donner quelques nouvelles de ma vie dans mon pays d’origine. En arrivant à Malte, en octobre 2019, j’ai été envoyé à la maison des retraites de Mount Saint Joseph, une très belle maison avec un magnifique parc autour.

قراءة المزيد
الله لا يزالُ يعملُ حتّى في باريس

الله لا يزالُ يعملُ حتّى في باريس

مضى على وجودي في فرنسا حتّى هذهِ اللحظة ما يُقاربُ عامًا ونصف، أنهيتُ فيها سنةً دراسيَّةً ونصف مِنْ دراستي اللاهوتيَّة في Centre Sèvres في باريس. ليسَ مِنَ اليسيرِ التَّعبيرُ عمَّا أعيشُهُ حاليًّا في هذهِ الخبرة، ولكنّي سأُحاولُ استدراجَ بعضِ الكلماتِ لأصفَ بإيجازٍ مقتطفاتٍ مِنْ حياتِنا الدّراسيَّةِ والرَّهبانيَّةِ في هذا الجزءِ مِنَ العالمِ ومِنْ رهبانيّتِنا.

قراءة المزيد

Jacques, le doyen de notre Province nous a quitté. Il est parti dans son sommeil, doucement, sans faire de bruit ; tout comme il a vécu les dernières années de sa vie terrestre.

Je voudrais évoquer avec vous quelques images. Des images de ses années vieillesse, ce temps où on ne se soucie plus de son image et où on ne se cache plus derrière ce qu’on a réalisé ; ce temps qui révèle notre vraie nature, comme pour le vin ou le bois. Or Jacques était d’un bois particulièrement solide. 

C’était aussi pour lui des années gênes et de souffrances, vécues dans le silence (parce qu’il savait se taire) et la solitude. Il savait aussi comment vivre la solitude.

Il était né dans une commune située entre Lyon et Genève mais il grandira en Bretagne où il sera scolarisé jusqu’au Bac. Souvent il se disait Breton. Il entrera au noviciat à 17 ans. La France était sous l’occupation. Son père sera enlevé le par les allemands et ne reviendra jamais.

Il fut destiné, assez tôt, à la mission de Chine, c’est pour cela, je suppose, qu’on lui fit entreprendre des études de médecine et qu’il a appris le chinois. Mais les bouleversements politiques en ont décidé autrement et c’est à Beyrouth qu’il a abouti (comme pour le p. Dumas). C’est donc à la Faculté de médecine, qu’il se dépensera pendant plus de 50 ans comme professeur de biochimie et dans le laboratoire de génétique qu’il avait fondé. Mais la Chine ne fut jamais oubliée ; elle revenait parfois comme un souvenir lointain mais qui ne s’effaçait jamais totalement de sa mémoire. 

Puis la vieillesse est arrivée, Malgré une santé de fer, il n’a pas pu éviter les ennuis de l’âge : ce furent les hanches. S’en suivirent des opérations chirurgicales et parfois de longs mois d’immobilisation totale.

Comme il était taciturne, il ne nous restera finalement de lui que des gestes et des attitudes ; ainsi cette démarche, avec laquelle il arpentait inlassablement les couloirs, appuyé sur ses deux cannes. C’est que, malgré ses douleurs dont il ne parlait jamais, il ne s’est pas laissé aller.

Il restera de lui sa voix quand il lisait à la messe ou lors de nos prières en communauté. C’était une voix claire, forte et agréable. Pour qu’un texte soit entendu et compris, c’est à Jacques qu’il fallait le donner.

Enfin un dernier souvenir. Je ne pense pas l’avoir jamais vu célébrer seul à l’autel : En fait, pendant des années, Il allait célébrer très tôt la messe chez des religieuses. Il prenait ses cannes et partait. Jusqu’au jour où un autre a pris sa place. Son esprit ne pouvait plus appréhender tout seul le déroulement de la messe ; mais il y participait tous les jours. Il y venait fidèlement marchant de plus en plus péniblement mais vaillamment. Son maintien attentif et respectueux disait qu’il n’en perdait pas un mot. Il y était présent par tout son être. Même les visiteurs me le faisaient remarquer.

Mais, est-ce à cela que se résume une vie de jésuite ? Peut-être pas. Mais un homme ne se fait pas en un jour, mais lentement, tout au long d’une vie, comme le bois d’un arbre qui se forme en cercles concentriques et lui donne sa solidité. La solidité de Jacques à la fin de sa vie, témoigne de ce qui se vivait en lui.

Je sais bien que nous n’aurons finalement ramassé que des miettes, mais elles sont précieuses pour en faire une offrande. Lorsque la vie d’un compagnon arrive à son terme, c’est le moment de l’offrir au Seigneur et de la faire porter par son ange à son autel céleste, comme dit le Cannon romain, pour qu’il daigne l’accepter. 

Qu’il daigne donc accepter l’obéissance de Jacques aux supérieurs mais aussi aux événements qui ont bouleversé tous ses plans. 

Qu’il daigne recevoir tout ce travail obscur et silencieux pour faire avancer non seulement la connaissance mais aussi l’aide que l’on peut apporter aux malades qui souffrent. 

Qu’il daigne recevoir cette tranquille soumission sans se plaindre à ses propre souffrances.

Qu’il reçoive cette patience pour vivre dans la monotonie d’un quotidien immuable. 

Jacques nous a quitté en nous laissant sa dépouille ; son corps, son véritable corps, dans lequel il ressuscitera, est parti avec lui. 

Confions donc au Seigneur, Jacques. Confions-le corps et âme et esprit, et redisons pour lui cette prière que saint Ignace nous propose à la fin des Exercices, dans la Méditation pour obtenir l’amour : 

Prends, Seigneur, et reçois toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté. Reçois, Seigneur, ce corps dans lequel Jacques a travaillé pour que ton règne arrive et que ta volonté soit faite. 

Reçois ce respect qu’il manifestait dans nos humbles liturgies et qu’il manifestera encore dans la liturgie céleste. 

Reçois celui qui a désiré, sur cette terre, être le Compagnon de ton Fils et donne-lui, dans cette nouvelle vie où tu l’accueille, donne-lui cette grâce de pouvoir t’aimer éternellement. Il ne demande rien de plus.

Hani Rayes SJ

أخبار ذات صلة
إيمان ونور – والآرش في مصر

إيمان ونور – والآرش في مصر

بدأت حركة إيمان ونور في مصر في القاهرة مع الحج الذي كان في لورد – فرنسا سنة 1981، ثم في الاسكندرية 1984. وبدأت انا الأب عادل زكا في جزويت المنيا اول جماعة إيمان في الصعيد بعد خبرة خمسة سنوات في لبنان في سنة 1987م وانطلقت من هنا كل جماعات مصر.

قراءة المزيد
Quelques nouvelles de Malte

Quelques nouvelles de Malte

Au bout de quelques années hors de la Province, je crois qu’il est temps de donner quelques nouvelles de ma vie dans mon pays d’origine. En arrivant à Malte, en octobre 2019, j’ai été envoyé à la maison des retraites de Mount Saint Joseph, une très belle maison avec un magnifique parc autour.

قراءة المزيد
الله لا يزالُ يعملُ حتّى في باريس

الله لا يزالُ يعملُ حتّى في باريس

مضى على وجودي في فرنسا حتّى هذهِ اللحظة ما يُقاربُ عامًا ونصف، أنهيتُ فيها سنةً دراسيَّةً ونصف مِنْ دراستي اللاهوتيَّة في Centre Sèvres في باريس. ليسَ مِنَ اليسيرِ التَّعبيرُ عمَّا أعيشُهُ حاليًّا في هذهِ الخبرة، ولكنّي سأُحاولُ استدراجَ بعضِ الكلماتِ لأصفَ بإيجازٍ مقتطفاتٍ مِنْ حياتِنا الدّراسيَّةِ والرَّهبانيَّةِ في هذا الجزءِ مِنَ العالمِ ومِنْ رهبانيّتِنا.

قراءة المزيد
حجّ داخليّ

حجّ داخليّ

أخبار ذات صلةافْتَتَحَ بَيْتُ القِدِّيسِ ألْبِيرتُو هُورْتَادُو اليَسُوعِيّ في جَرَمَانَا نَشَاطَاتَهُ عَامَ ٢٠٢٠م. خلالَ العَامِ الأوَّلِ اخْتَبَرْنَا إمْكَانِيَّاتِ البَيْت، وحَاوَلْنَا اكْتِشَافَ الأنْشِطَةِ الّتِي مِنْ شَأنِها أنْ تُسَاعِدَ شَبَابَنا اليَومَ عَلى...

قراءة المزيد
L’humble crèche

L’humble crèche

S’il n’y avait pas Noël, je crois que je ne pourrais pas vous souhaiter une bonne nouvelle année. Le Prince de la paix qui vient, peut-il nous sauver vraiment d’une haine qui ne semble pas vouloir s’arrêter ? Devons-nous choisir un camp qui devrait nier le droit à l’existence de l’autre ? Quelqu’un pourrait-il se voir attribuer, selon l’expression d’un philosophe, “le péché d’exister ” ? La fraternité entre tous, oui tous, est-elle définitivement un rêve dépassé ? Chacun son camp, son clan ? Non, je ne m’y résous pas, sinon celui de toutes les mamans et de tous les enfants. Le Prince de la Paix travaille encore et toujours le cœur des artisans de paix. Ils sont plus nombreux qu’on ne les voit et comme toujours plus discrets. J’ai entendu une maman israélienne avec son enfant mort penser aux mamans de Gaza qui pleurent aussi leurs enfants.

قراءة المزيد
Share This