أخبار ذات صلة
خبرة دانيال عطالله الرسوليّة

خبرة دانيال عطالله الرسوليّة

حين شاركتُ الصيف الماضي في نهاية اليوم الأوّل من مخيّم العمل الرعوي الجامعي، كنّا نتحدّث عن موضوع الصلاة. وقتئذٍ، شبّهتُ الوقتَ الذي يقضيه الشخص في الصلاة، بالوقت الذي يقضيه صيّاد السمك أمام البحر. أمّا الآن، وأنا أفكّر في خبرتي الرسوليّة التي أقوم بها كدارس يسوعي، إلى جانب دراسة الفلسفة والحضارة العربيّة، فإنّ الصورة نفسها تعود إليّ.

قراءة المزيد
خبرة جوليان زكّا الراسي الرسوليّة

خبرة جوليان زكّا الراسي الرسوليّة

اكتشفت أن رسالتي كمرافق روحي لفريق المسرح، لا يتوقف على تحضير الصلوات ورسم مسيرة معيّنة، بل هي أن أكون حاضرًا لكلّ فرد من المجموعة، وأن أسهر على خلق روح فريق منفتح للآخر، غير متقوقع على نفسه. وخلق المساحات الآمنة ضمن الفريق للتعبير، والانفتاح على علاقة حرّة مع الله.

قراءة المزيد

Chers amis, la paix du Christ !

En réponse à la gentille demande de Nader, les jésuites d’Alep se sentent heureux de partager avec vous sur la mission qu’ils accomplissent à l’heure actuelle en cette chère ville.  

Avec la présence de trois jésuites que nous sommes (Alvaro Dorantes, Michel Daoud et Ghassan Sahoui), l’histoire de la mission jésuite à Alep, qui s’est habituée pour longtemps à la présence maximale de deux jésuites, s’est vue poussée un soupir de soulagement ! 

Alvaro qui est ici depuis trois ans s’occupe notamment des jeunes. Il exposera le premier les trois activités importantes qu’il fait. Michel et Ghassan, qui l’ont rejoint cette année-ci racontent par la suite leurs activités.

  1. La mission avec les jeunes (sous la plume d’Alvaro)

Les jésuites d’Alep ont trois projets avec la jeunesse de cette ville : Study-Zone Alep, le Centre Jésuite de Formation Professionnelle (CJF) et les Scouts Jésuites.

  1. Le Study-Zone :

C’est un service de l’Eglise à tous les jeunes lycéens et universitaires d’Alep. Ouvert l’année 2013, ce projet a pour objectif d’être un lieu d’étude et de soutien scolaire ; d’être un espace de rencontre mutuelle entre les jeunes chrétiens et musulmans, et de tisser de liens d’amitié pour faire face au sectarisme grandissant dans le pays. Study-Zone assure aussi douze heures d’électricité, ainsi que l’internet, le chauffage et l’air conditionné ; services qui sont difficilement assurés ailleurs. Depuis l’été 2020, ce centre a mis à la disposition des étudiants une bibliothèque de deux mille livres principalement en littérature et histoire. Study-Zone organise des activités culturelles ainsi que d’autres activités ludiques au profit des étudiants : tournois d’échecs, matchs de ping-pong, etc. Un « cinéma club » essaie de proposer une fois par mois différents films. Nous rappelons aussi que, dans la situation actuelle du pays, il manque à Alep des espaces de tout type pour la jeunesse. 

L’année 2020 nous avons fait une petite enquête pour mieux connaître les étudiants et savoir qu’est-ce qu’ils pensent sur Study-Zone. Grâce à cela nous pouvons dire que, parmi les jeunes qui fréquentent ce projet, nous trouvons des étudiants en : médecine, dentistes, ingénieries, sciences sociales, psychologie, droit, économie, littérature et le baccalauréat. Ces étudiants viennent de treize différents quartiers de la ville et parfois de quartiers qui sont très loin de Study-Zone (environ une heure de trajet). On trouve aussi des jeunes d’autres villes de la Syrie comme Idlib, Afrine, El Hasaké, Derare, Latakyyé, Damas, Homs et Hamah. Même parfois des étudiants de l’étranger comme le Yémen. Environ de cinquante pour cent de ces jeunes sont musulmans. Beaucoup d’étudiants ont exprimé que Study-Zone est leur « deuxième maison » car ils passent une grande partie de la journée ici mais aussi car ils se sentent à l‘aises pour travailler. Ils ont dit également qu’à Study-Zone ils peuvent retrouver leurs amis et faire la connaissance d’autres d’étudiants.

La grande fréquentation d’étudiants à Study-Zone nous fait comprendre l’importance de ce projet pour eux et que les services rendus sont vraiment appréciés par les jeunes. La diversité d’études, de villes et de quartiers qu’on trouve chez les étudiants à Study-Zone nous confirment que ce projet est un carrefour où ces jeunes, si différents, partagent une grande partie de leur temps. Notre défi est de construire des ponts entre ces étudiants chrétiens et musulmans.

  1. Le Centre Jésuite de Formation Professionnelle (CJF) :

Ce Centre fonctionne depuis quatre ans. Le CJF est dans sa neuvième promotion de formation et, depuis son ouverture, a déjà formé environ 300 jeunes au marché du travail ; dont 31 jeunes qui suivent actuellement ce parcours pendant le premier semestre 2021. L’année 2020, le CJF a ouvert son horizon de travail pour répondre aux différentes demandes de formation faites pendant les années précédentes. Ainsi, parmi les nouveautés au CJF nous trouvons : 

– l’accueil de jeunes musulmans pour suivre la « formation » au marché du travail. 

– l’ouverture d’un groupe d’anglais pour les personnes qui sont déjà dans la vie professionnelle mais qui veulent améliorer leurs connaissances et donc leurs postes potentiels du travail.

– la formation de chefs chez les « scouts jésuites » pour qu’ils deviennent des éducateurs en informatique et en anglais pour les enfants scouts. 

Cette année 2020 le CJF, en collaboration avec Study-Zone Alep, a proposé huit sessions sur l’acquisition de compétences clés pour l’emploi comme : la communication, la gestion d’un emploi du temps, l’écriture d’un CV, etc. Ces sessions ont été réalisées à Study-Zone Alep dans son local d’Azyzyé et elles étaient ouvertes à tous les étudiants.

La crise sanitaire due au COVID-19 et la crise économique due aux sanctions contre la Syrie ont aggravé la situation de l’emploi dans ce pays. Les jeunes ont besoin de plus en plus de formation pour faire face à la réalité de leur pays et pouvoir vivre en Syrie. Par conséquent, le CJF rencontre une forte demande de formation chez les jeunes. Le défi du CJF pour cette année 2021 c’est d’accompagner ces jeunes, chrétiens et musulmans, pour qu’ils puissent acquérir des compétences utiles et développer leurs capacités pour leur vie professionnelle. Mais le CJF met aussi en œuvre des moyens pour accompagner ces jeunes chrétiens et musulmans pour qu’ils puissent guérir leurs mémoires, reconstruire leurs personnalités et bâtir un avenir en Syrie, un avenir ensemble.

  1. Les scouts jésuites (Groupe de St Ignace)

Ils sont le mouvement scout plus ancien de la ville d’Alep. Fondés il y a plus de 90 ans, en 1929, ils accompagnent et forment les jeunes garçons aleppins. Inspirés par la spiritualité ignatienne, les scouts jésuites d’Alep cherchent à devenir « des hommes pour les autres », engagés dans la construction de la paix et de la fraternité en Syrie. En plus d’autres activités scouts, les scouts jésuites organisent : le Camp et le Rally Al-Fikr (intellectuel). 

Depuis la fondation du mouvement des scouts jésuites d’Alep, chaque été, un Camp avait été organisé. Le Camp est l’activité la plus importante pour les scouts jésuites car c’est dans cette activité que les scouts mettent en pratique toute la formation qu’ils ont reçue pendant l’année. Cependant, à cause de la situation d’insécurité dans le pays ainsi que de la crise économique due à la guerre et au départ – soit à l’étranger, soit au service militaire – de beaucoup de jeunes scouts, le Camp a dû être suspendu pendant quelques années. Les scouts ont cependant continué à être actifs. Par exemple, durant la crise à Alep (2011-2016), les scouts ont fait une campagne de collecte de sang appelée « une goutte de sang » pour aider les personnes blessées par la guerre. Depuis cinq ans, la situation dans quelques régions de la Syrie a été améliorée. Cela a encouragé les scouts à relancer le Camp pour que cette activité puisse profiter aux jeunes scouts qui sont restés à Alep. A cause du COVID-19, l’année dernière le Camp a dû être remis à la fin du mois de mars 2021. Les scouts sont partis à la région d’Homs où ils ont pu visiter « el Ard » ainsi que le Deir des pères jésuites à la ville d’Homs. 

Le Rally Al-Fikr, c’est un grand concours dans lequel participent tous les scouts d’Alep pendant 4 jours. Le Rally est une compétition des connaissances de dix différents domaines : historie, géographie, sciences, sports, religion, actualités, littérature, arts, mathématiques et technologies. L’année 2020, dû à la crise sanitaire du COVID-19, le Rally a été organisé « on-line », cette expérience a ouvert un nouvel horizon : elle a permis la participation de personnes non-scouts et aussi de musulmans. Le « Rally on-line » a été suivi dans 16 pays de trois continents différents. Du 8 au 10 mai 2021 a eu lieu la vingt-deuxième émission du Rally.

Avec ces trois projets (Study-Zone, CJF et les scouts), les jésuites d’Alep accompagnent et forment la jeunesse de la ville, et inspirés par les paroles du Père Adolfo Nicolas, notre désir ce n’est pas de former les meilleurs garçons et filles de la Syrie mais les meilleurs jeunes pour servir la Syrie.

  1.   La mission d’accompagnement (sous la plume de Ghassan)
  1. La mission de consolation auprès des familles et personnes en besoin

Avec l’embargo contre le pays, les sanctions, la pénurie du travail et la chute exorbitante de la monnaie, le nombre de familles et de personnes qui sont dans le besoin augmente de plus en plus. Grâce à la générosité des bienfaiteurs (l’Œuvre d’Orient), notre caisse d’aide s’efforce d’assurer un coup de pousse à une centaine de familles et de personnes affectées gravement par la situation économique difficile. Accueillir ces frères et sœurs, sentir avec eux, essayer d’apporter quelque consolation à eux s’avère une mission urgente. Nous ferons de notre mieux afin que la flamme de l’espérance, toujours davantage chancelante, ne disparaisse pas de leurs horizons. 

D’ailleurs, c’est pour garder cette espérance vive que Saint Vartan a été restauré. Lorsque la fin de toute chose s’annonça (l’arrière-plan), la magnifique affirmation de Dostoïevski me revint en mémoire : « La beauté sauvera le monde ». En effet, le beau et grand patio, l’élégante cuisine, les terrains de basket et de football, les jolies salles et la petite chapelle serviront évidemment à reconstruire l’homme que la guerre et la haine ont défiguré ! Les derniers finissages sont en train d’être achevés.

  1. La mission d’assistance ecclésiastique de la CVX 

La CVX en Syrie a été fondée dans les années 1980. Elle se trouve dans les trois villes d’Alep, Damas et Homs. Quatre jésuites assurent la mission d’assistance ecclésiastique : Michel à Alep, Magued à Damas et Anderzej à Homs. De ma part, j’assure le service de coordination au niveau national. Le nombre des membres engagés est de 208, ceux qui sont dans la première étape (l’accueil) comptent 47. Les réunions se font régulièrement, mais sont suspendues lorsqu’il y a un danger sérieux causé par Covid19.

Michel s’occupe de la CVX à Alep. Il est normalement présent dans toutes les réunions des communautés et du Comité d’Alep. Les membres apprécient beaucoup sa présence et sont édifiés par ses interventions chaleureuses. 

Etant sur place, j’assure lorsqu’on me fait appel, en collaboration avec Michel et le Comité, des temps de formation en plus des messes. Notre dernière rencontre s’est centrée sur le thème « comment vivre une crise ? » et a été une occasion privilégiée pour vivre un temps de profonde communion parmi les membres. Le beau discours du pape François à la Curie Romaine (Noël 2020) nous a servi comme point de repère.

  1. La mission auprès des personnes consacrées et d’autres groupes des laïcs 

Assurer la formation spirituelle pour les sœurs de Mère Teresa (avec un temps de confession), célébrer la messe une fois par semaine pour les sœurs Carmélites (avec un temps de confession ou d’accompagnement), célébrer la liturgie byzantine chaque dimanche à la paroisse de l’ange Michel, avec certes une petite homélie, ces ministères forment une mission de consolation et d’édification spirituelle (mutuelle) qui me tient bien à cœur. 

D’autres ministères sporadiques de consolation ont été également accomplis, tels que les quelques petites retraites donnés aux prêtres (Chaldéens, maronites et arméniens), aux sœurs (Carmélites et sœurs de sainte Dorothée), la session de formation pour les catéchistes d’Alep, d’autres causeries et homélies données ici et là. 

D’ailleurs, c’est pour la consolation de celles et ceux qui cherchent Dieu en ce temps difficile, notamment les nôtres (la CVX), que Michel et moi-même avons reçu la mission de préparer le chemin pour l’ouverture de notre maison de retraites à Touffaha. La première retraite sera offerte le mois prochain à une quinzaine de religieuses !

 Il reste enfin à mentionner les quelques activités de type littéraire que j’accomplie, comme la rédaction de quelques articles, la préparation à la publication de la thèse, la traduction d’un livre sur la théologie des Exercices, outre la collaboration administrative pour le suivi du parcours Credo à Alep.  

Pour conclure,

Si nous partageons avec vous, chers compagnons et amis, nos activités à Alep ce n’est pas seulement pour que nous soyons davantage en communion avec vous, mais aussi pour solliciter votre empathie fraternelle et prière pour nous. 

Il est bien de rappeler que ce que nous faisons reste, en fin de compte, très voire trop maigre par rapport à un tas de choses que nous ne faisons pas et que nous sentions l’urgence d’y faire face : le regard triste de tant de personnes qui mendient l’aide pour pouvoir vivre dignement, l’inquiétude profonde de tant de jeunes et de jeunes couples qui sont hantés par l’idée de quitter le pays dans l’espoir de bâtir à l’extérieurs un avenir meilleur, les gémissements inouïs de tant de nos frères et sœurs qui ont perdu le sens de leur existence, etc. Tous ces appels ne cessent de nous défier jour après jours – heureusement ! A travers lesquels l’Esprit nous sauve de notre penchant inné de nous installer dans les quelques petites réalisations que le Seigneur nous aide à accomplir. A Lui la plus grande gloire dans nos vies et dans l’Église !

أخبار ذات صلة
خبرة دانيال عطالله الرسوليّة

خبرة دانيال عطالله الرسوليّة

حين شاركتُ الصيف الماضي في نهاية اليوم الأوّل من مخيّم العمل الرعوي الجامعي، كنّا نتحدّث عن موضوع الصلاة. وقتئذٍ، شبّهتُ الوقتَ الذي يقضيه الشخص في الصلاة، بالوقت الذي يقضيه صيّاد السمك أمام البحر. أمّا الآن، وأنا أفكّر في خبرتي الرسوليّة التي أقوم بها كدارس يسوعي، إلى جانب دراسة الفلسفة والحضارة العربيّة، فإنّ الصورة نفسها تعود إليّ.

قراءة المزيد
خبرة جوليان زكّا الراسي الرسوليّة

خبرة جوليان زكّا الراسي الرسوليّة

اكتشفت أن رسالتي كمرافق روحي لفريق المسرح، لا يتوقف على تحضير الصلوات ورسم مسيرة معيّنة، بل هي أن أكون حاضرًا لكلّ فرد من المجموعة، وأن أسهر على خلق روح فريق منفتح للآخر، غير متقوقع على نفسه. وخلق المساحات الآمنة ضمن الفريق للتعبير، والانفتاح على علاقة حرّة مع الله.

قراءة المزيد
خبرة رامي منير الرسوليّة

خبرة رامي منير الرسوليّة

خبرتي الرّسوليّة مع مركز الشّبيبة الكاثوليكيّة (CJC)، دائمًا أشعر بقلبي ينفطر وجعًا لآلام الناس وأجوائهم. ففي كلّ مرةٍ أردتُ أنْ أشجعهم وأبثَّ الأمل في نفوسهم، من ناحية الأحوال الاقتصاديّة، ومرارة المعيشة، ومتطلباتها الكثيرة، كنتُ أرى الرّضى والشّكر على وجوههم وفي كلماتهم…

قراءة المزيد
خبرة جوزف أشرف الرسوليّة

خبرة جوزف أشرف الرسوليّة

العمل الرسولي في مستشفى Hotel-Dieu هو فرصة لكسر نمط العمل الفكريّ البحت للفلسفة. وفرصة للالتقاء بأشخاص فقراء. ليسوا بالضرورة فقراء على المستوى المادّي، ولكن فقراء على المستوى المعنويّ أو النفسيّ أو الروحيّ. أشخاص مُحبطون يشعرون بالعجز، ولا يعرفون ماذا يمكنهم أن يفعلوا تجاه أنفسهم، أو تجاه من يُحبّون.

قراءة المزيد
Share This