أخبار ذات صلة
Easter Greetings from the AMC!

Easter Greetings from the AMC!

It has been a challenging year for many migrants in Lebanon. Our community members have weathered rising rents and scarcer work, fears of expanding conflict, travel restrictions, and a whole host of daily difficulties. And yet, Easter joy abounds! The joy of the resurrection was made obvious this last week here in the AMC. Our whole community gathered for the Paschal Triduum to walk with Christ through his death and resurrection.

قراءة المزيد
Tertianship is what tertians give to each other

Tertianship is what tertians give to each other

The third batch of tertians in Bikfaya have just graduated their school of the heart. Theirs has been a very particular class. It is true of every class, and of each tertian. But armed conflicts leading to displacements and disruptions are not a common tertianship experiment. I am so grateful that all participants kept safe and well, and even drew no little spiritual profit from the difficult situation in which they found themselves.

قراءة المزيد
D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

Qu’est-ce que vous faites à Ankara? Telle est souvent une des premières questions que j’entends lorsque je voyage. Chacun de nous quatre avons bien sûr nos activités habituelles: Michael écrit pour diverses publications (maintenant sur “l’appel universel à la sainteté”); Changmo étudie le turc, commence à s’engager avec les jeunes à la paroisse et s’acclimate peu à peu à la Turquie; Alexis, responsable de cette paroisse turcophone et de la formation de ses catéchumènes, est également impliqué dans des médias et la gestion pratique de la résidence; quant à moi, supérieur de celle-ci, je travaille dans la formation et l’accompagnement au service de l’Église de Turquie, et ai quelques engagements en dehors du pays pour le dialogue interreligieux, à divers titres.

قراءة المزيد

   Il y a deux ans que j’ai commencé l’aventure de la Régence au CSF. J’ai été nommé, par mes supérieurs religieux, pour collaborer dans la mission d’accompagnement de nos élèves du cycle préparatoire. Enthousiaste, j’ai voyagé de Beyrouth pour atterrir au Caire, mais, à vrai dire, je portais en moi quelques angoisses et avais une masse de questions : Comment remplir cette tâche ? Quelles sont les capacités nécessaires à cette mission ? 

   A la lumière de ce que j’ai vécu durant ces deux années, je vous livre ce que me dicte la mémoire du cœur :

   Pendant la première année, j’enseignais la religion et je donnais ce que l’on appelle “les cours de vie”. Ces cours ont pour but la formation humaine de tous les élèves, musulmans et chrétiens. 

   De plus, il était indispensable d’être proche des élèves, afin qu’ils puissent faire connaissance de leur nouveau jeune formateur. Les récréations, les activités sociales et “les classes d’hiver” étaient des occasions privilégiées pour m’approcher progressivement d’eux, les « apprivoiser », bâtir un climat de confiance pour les aider à s’exprimer et pour me permettre de les écouter et de dialoguer avec eux. 

  Cette année académique s’est terminée d’une manière inattendue, à cause de la crise sanitaire universelle. Mais à malheur quelque chose est bon ; j’avais, en effet, un peu de temps pour lire et me cultiver, étudier le français et m’apprêter à poursuivre les études religieuses, jouer de la guitare, faire du sport, vivre plus intensément mes relations communautaires jésuites, faire la retraite personnelle annuelle avec eux, et accompagner quelques retraitants lors de retraites organisées à leur intention. 

   Cette deuxième année est assez différente : moins de cours à enseigner avec les masques, de nouvelles tâches à entreprendre : à titre d’exemple, la formation humaine des Educateurs, mission importante dans un Collège jésuite qui vise toujours l’excellence : être avec les élèves du Primaire, les accompagner personnellement, les regarder jouer et jouer avec eux…, ce sont là pour moi des moments très précieux. De plus, ma présence deux jours par semaine au Petit Collège d’Héliopolis, a donné l’occasion à quelques parents de me rencontrer. Ces rencontres étaient pour des raisons variées : exprimer leur gratitude au Collège, faire part de leur mécontentement au sujet de certains points, me mettre au courant des circonstances familiales que vivent leurs enfants… Cela demande beaucoup de compétence et des expériences qui parfois me dépassaient, mais on apprend à tout âge ; sans perdre de vue que la grâce du Seigneur était toujours abondante, en vue d’un meilleur service. 

  Vivre la mission de l’accompagnement de nos élèves est une vocation très importante pour les Jésuites et les Educateurs qui partagent leur mission. C’est un chemin et une aventure, non seulement en vue d’un brillant avenir pour l’accomplissement de soi et pour le service des autres et de la société humaine.

   À côté de cette mission au Collège, l’accompagnement spirituel représente pour moi une mission omniprésente durant cette année, par exemple une « retraite spirituelle dans la vie ». En un mot, c’est le temps par excellence durant lequel j’écoute la voix de Notre Seigneur parlant à mon cœur par l’intermédiaire des autres. 

   En définitive, je suis presque à la fin de cette deuxième année ; néanmoins, l’aventure apostolique ne s’achèvera jamais. Et en ce moment de ma vie, je sais que je suis entre les mains de notre Père plein de miséricordes.

أخبار ذات صلة
Easter Greetings from the AMC!

Easter Greetings from the AMC!

It has been a challenging year for many migrants in Lebanon. Our community members have weathered rising rents and scarcer work, fears of expanding conflict, travel restrictions, and a whole host of daily difficulties. And yet, Easter joy abounds! The joy of the resurrection was made obvious this last week here in the AMC. Our whole community gathered for the Paschal Triduum to walk with Christ through his death and resurrection.

قراءة المزيد
Tertianship is what tertians give to each other

Tertianship is what tertians give to each other

The third batch of tertians in Bikfaya have just graduated their school of the heart. Theirs has been a very particular class. It is true of every class, and of each tertian. But armed conflicts leading to displacements and disruptions are not a common tertianship experiment. I am so grateful that all participants kept safe and well, and even drew no little spiritual profit from the difficult situation in which they found themselves.

قراءة المزيد
D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

D’Ankara à Belfast, Le Caire, Ephèse, Nicée, Eskişehir, Almaty (et bien d’autres lieux!)

Qu’est-ce que vous faites à Ankara? Telle est souvent une des premières questions que j’entends lorsque je voyage. Chacun de nous quatre avons bien sûr nos activités habituelles: Michael écrit pour diverses publications (maintenant sur “l’appel universel à la sainteté”); Changmo étudie le turc, commence à s’engager avec les jeunes à la paroisse et s’acclimate peu à peu à la Turquie; Alexis, responsable de cette paroisse turcophone et de la formation de ses catéchumènes, est également impliqué dans des médias et la gestion pratique de la résidence; quant à moi, supérieur de celle-ci, je travaille dans la formation et l’accompagnement au service de l’Église de Turquie, et ai quelques engagements en dehors du pays pour le dialogue interreligieux, à divers titres.

قراءة المزيد
بفرحٍ وقلوبٍ مضطرمة – الذكرى السنويّة العاشرة لاستشهاد الأب فرانس ڤان دِر لوخت اليسوعيّ

بفرحٍ وقلوبٍ مضطرمة – الذكرى السنويّة العاشرة لاستشهاد الأب فرانس ڤان دِر لوخت اليسوعيّ

في حمص، في المدينة الّتي لم يخذلها ولن يتركها الأب فرانس، اجتمع لفيف من المؤمنين بحضور ممثّلي الكنيسة المحلّيّة بأطيافها كافّة، حبًّا ورغبة في الاحتفال وشكر الله على شهادة هذا الكاهن الهولّنديّ الّذي قدّم لأبناء سوريا الكثير حتّى الموت.

قراءة المزيد
Share This