أخبار ذات صلة
لحظة مضيئة – التنوير… عند الآباء اليسوعيّين

لحظة مضيئة – التنوير… عند الآباء اليسوعيّين

أعتز بكوني من ابناء مدرسة العائلة المقدسة (المعروفة في مصر باسم “الجزويت”). ورغم أنني لا أجد الوقت الكافي للتواصل معها إلا أن بداخلي شعور عميق بالعرفان للمدرسة وللأباء اليسوعيين (ترجمة جزويت) الذين أنشأوها وأداروها وعلموا بها أجيالا متعاقبة لما يقرب من مائة وخمسين عاما .. ولهذا أسعدني تلقي دعوة لزيارتها من يومين.

قراءة المزيد
Lancement des activités du 150e anniversaire de l’USJ et Signature du Pacte USJ-CI

Lancement des activités du 150e anniversaire de l’USJ et Signature du Pacte USJ-CI

Au cours d’une cérémonie qui a rassemblé plus de 700 personnes à l’amphithéâtre Pierre Y. AbouKhater au Campus des sciences humaines, l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) a annoncé le 30 avril 2024 le lancement de deux grands événements : les activités de son 150e anniversaire, marquant ainsi un siècle et demi d’excellence académique, de contributions significatives à la société et d’engagement profond envers la francophonie et la signature d’un pacte pour la création de l’USJ-Côte d’Ivoire (USJ-CI), une opportunité d’éducation supérieure de qualité dans un esprit d’excellence et d’ouverture à tous.  

قراءة المزيد

L’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) a célébré sa fête patronale, le lundi 20 mars 2023, par une messe concélébrée par le recteur de l’Université, le professeur Salim Daccache s.j.,  le père Michaël Zammit, provincial de la Compagnie de Jésus au Proche-Orient et au Maghreb et plusieurs prêtres jésuites, à l’église du Campus des sciences et technologies – Mar Roukoz, et ce, en présence du Nonce apostolique au Liban, Mgr Paolo Borgia ; de membres du corps diplomatique, du Haut Conseil de l’Université, du Conseil stratégique, des vice-recteurs, directeurs et doyens, du président de la Fédération des associations des anciens et des présidents et membres des associations, du directeur de l’Hôtel-Dieu de France, hôpital universitaire de l’USJ et de son réseau hospitalier, des enseignants, administrateurs et étudiants. La cérémonie et le discours ont été retransmis en direct sur les réseaux sociaux officiels de l’USJ.

Dans son discours prononcé après la messe, le Pr Salim Daccache s.j., après avoir souhaité la bienvenue au nouveau Nonce apostolique au Liban et un bon séjour au P. Joseph Christie s.j., Secrétaire général de l’Enseignement supérieur jésuite dans le monde et Secrétaire général de l’IAJU, l’International Association of Jesuit Universities, a évoqué d’emblée la crise « morale et sociale qui menace de devenir une maladie chronique » au Liban et au Proche-Orient et qui met à l’épreuve de relever « le défi de résister, de penser, de reconstruire et de trouver la réponse de l’Université », thème que Daccache a choisi  d’aborder l’année passée. « C’est pourquoi, affirme le Recteur, je ne peux que me tourner, en cette 148e fête patronale, vers notre saint patron Saint Joseph, pour lui demander de nous soutenir dans les épreuves difficiles que nous traversons. Sa Sainteté le pape François, dans ses méditations sur Saint Joseph, nous demande d’adopter le courage de notre saint patron face au tyran Hérode. »

Aux racines de l’éducation comme transformation sociale   

C’est en mettant l’accent sur le sens de la mission éducative de plusieurs générations de pères jésuites que le Recteur a assuré, à la fin de la première partie de son discours, que « ce n’est pas en rétablissant certains pouvoirs au chef de l’État ou bien en allant vers une décentralisation mal préparée ou en prêchant un fédéralisme, projet porteur de problèmes plus que de solutions que la face du Liban va changer. Il s’agit de quelque chose de plus fondamental, il s’agit de reconstruire une société, une économie, une école, une université, en bref il s’agit de reconstruire une société ; cela passe par un changement socio-culturel qui a valeur d’une transformation de la société ; il s’agit d’une série de changements nécessaires, de comportement autant des gouvernants que des gouvernés, et pour les premiers, retenir de la politique une mission d’asseoir les règles pour tous en toute objectivité. C’est le sens des responsabilités qu’il faut instaurer en tenant compte que l’homme politique, tout homme politique, a le devoir de considérer le bien pour toute sa communauté ».

La transformation sociale a commencé par nous-mêmes

Cette transformation, assure Daccache, devra concerner les domaines suivants : « l’environnement et l’écologie, les pauvres et la requête de la justice, notre engagement auprès des jeunes et regarder la vie de chacun comme un exercice spirituel à faire et à refaire. Notre exposé se penchera sur les divers aspects d’une même mission, celle de préparer à l’Université des personnes formées dans la liberté et au souci de la justice intellectuellement et socialement, pour devenir eux-mêmes des agents de transformation sociale. »

« Au courant de ces deux dernières années, poursuit-il, notre politique de développement de l’Université a cherché à aligner son profil et sa mission au niveau des exigences internationales de la gouvernance des universités, à répondre à des sollicitations locales et régionales d’aide à la relève d’institutions sœurs, et enfin à travailler sur nous-mêmes en ce qui concerne notre identité d’université jésuite et d’appartenance au réseau de l’Enseignement supérieur jésuite. »

La transformation sociale au niveau libanais

« Le développement ne se mesure pas par le nombre de diplômés en médecine, en ingénierie ou en d’autres disciplines, martèle Daccache à la fin de son discours, mais par ceux qui sont capables de percevoir comment s’effectue une transformation sociale. Si nous voulons participer à cette transformation, nous devons être collés au terrain, au peuple, nous mélangeant à la réalité sociale et imprimant son mouvement de conscience de soi à travers toutes les activités que nous menons ; semer la sève du changement, c’est avoir la vision de ce que sera l’édifice nettoyé et rajeuni. »

P. Salim Daccache, S.J.

أخبار ذات صلة

لحظة مضيئة – التنوير… عند الآباء اليسوعيّين

لحظة مضيئة – التنوير… عند الآباء اليسوعيّين

أعتز بكوني من ابناء مدرسة العائلة المقدسة (المعروفة في مصر باسم “الجزويت”). ورغم أنني لا أجد الوقت الكافي للتواصل معها إلا أن بداخلي شعور عميق بالعرفان للمدرسة وللأباء اليسوعيين (ترجمة جزويت) الذين أنشأوها وأداروها وعلموا بها أجيالا متعاقبة لما يقرب من مائة وخمسين عاما .. ولهذا أسعدني تلقي دعوة لزيارتها من يومين.

قراءة المزيد
Lancement des activités du 150e anniversaire de l’USJ et Signature du Pacte USJ-CI

Lancement des activités du 150e anniversaire de l’USJ et Signature du Pacte USJ-CI

Au cours d’une cérémonie qui a rassemblé plus de 700 personnes à l’amphithéâtre Pierre Y. AbouKhater au Campus des sciences humaines, l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) a annoncé le 30 avril 2024 le lancement de deux grands événements : les activités de son 150e anniversaire, marquant ainsi un siècle et demi d’excellence académique, de contributions significatives à la société et d’engagement profond envers la francophonie et la signature d’un pacte pour la création de l’USJ-Côte d’Ivoire (USJ-CI), une opportunité d’éducation supérieure de qualité dans un esprit d’excellence et d’ouverture à tous.  

قراءة المزيد
Nouvelle collection « Al-fikr al-arabî al-masîhî » : Une exploration enrichie de l’héritage culturel chrétien dans le monde arabe

Nouvelle collection « Al-fikr al-arabî al-masîhî » : Une exploration enrichie de l’héritage culturel chrétien dans le monde arabe

Nous sommes ravis d’annoncer le lancement de la nouvelle collection « Al-fikr al-ʿarabī al-masīḥī » par le CEDRAC. Cette collection représente une révision et une extension de la série bien établie « Mawsū‘at al-ma‘rifah al-masīḥiyyah : Al-fikr al-ʿarabī al-masīḥī » de Dar al-Machreq (DeM). Le CEDRAC, en collaboration avec DeM, a décidé d’effectuer une refonte éditoriale (changement de format et de couverture) et de repositionner la collection afin qu’elle devienne le foyer des brèves études dans notre domaine au CEDRAC pour un public savant.

قراءة المزيد
كرماس مدرسة العائلة المقدّسة

كرماس مدرسة العائلة المقدّسة

 كان الحفل في ساحة مدرسة العائلة المقدسة بمصر الجديدة (PCH)، وتضمن العديد من الألعاب المميزة والعروض الموسيقيّة والغنائية، وشارك بعض من الطلاب في تنظيم الألعاب، والبعض الآخر في تنظيم العروض الفنيّة من خلال تقديم مواهبهم أمام الجميع. وساهم المدرسين في تحفيز الطلبة والحاضرين على الاستمتاع بكل ما يُقدم بالكرماس من أنشطة وألعاب وعروض فنيّة.

قراءة المزيد
Share This